Press "Enter" to skip to content

Sur l’origine (ENG/FR) (2012)

(ENG)

The installation « On the Origin » consists of three videos created in 2013 and shown during a residency at Anis Gras, Arcueil (France).

On Origin

On Origin

Each video portrait lasts exactly 15 min where sequences of interviews of the protagonists alternate with moments their professional life. In the interview, each of them explain her/his relation with the country of origin of their parent(s). Without constituting the heart of their existence, this identity question constitutes the invisible substratum of their daily life.

 

• Nouar Hassani was born in France of Algerian parents. His story and that of his family are emblematic of those of the second generation born in France from immigrant parents whose identity « falls between two stools ». As he recounts his difficult identity positioning, we see him coach his soccer-room team during an important game.

Nouar (ENG) from Jeremie Magar on Vimeo.

 

• Sarah Eisa was born in Germany with a Palestinian father. Almost forgotten during her childhood, she explains why and how she rediscovered in recent years and how it became more and more present in her work. As a professional actress, she rehearses her next show called « Solitary Confinement » which is co-directed with Iraqi actors.

« Palestine » (Sarah) from Jeremie Magar on Vimeo.

 

• Jérémie Magar was born in France of two parents who have known the exile: the Spanish republicans who left their country in 1939 and the Egyptian Jews who are forced to leave after the Suez Canal crisis. Last year, he went to Egypt  to shoot a documentary and went for a day in the city of his family: Alexandria. On this tour he asked a taxi to drive him around. In the interview, he tells how the problem of origins fascinated him for many years but still doesn’t understand why.

Vestige (Self-Portrait) from Jeremie Magar on Vimeo.

(FR)

L’installation “Sur l’origine” se compose de trois vidéos réalisées en 2013 pour une résidence à Anis Gras, Arcueil (France) qui s’est déroulée les mois d’octobre et novembre 2013.

On Origin

Chacune des vidéos durent exactement 15 minutes et les trois diffusées sur écran répondent à un même principe de montage : l’alternance de séquences filmées lors d’un évènement représentatif de l’activité professionnelle des protagonistes avec des images de leur interview ayant comme sujet le rapport qu’elles/ils entretiennent avec le pays d’origine de leur(s) parent(s).

Ce protocole de montage, au delà de sa nécessité formelle pour développer une série (qui sera continuée), est justifié par une intention simple : à l’inverse de vouloir illustrer le propos des personnages par des images qui leur correspondent, j’ai préféré montrer des images d’évènements extérieurs, suggérant par là que la problématique évoquée, sans constituer le cœur de leur existence, demeure une chose qu’elles/ils connaissent et ressentent. Comme le substrat invisible de la vie normale.

         •   Nouar Hassani est né en France de parents algériens. Son histoire et celle de sa famille sont emblématiques de celles de toute une génération d’immigrés et de filles et fils d’immigrés ayant « le cul entre deux chaises ». Alors qu’il raconte son difficile positionnement identitaire, on le voit coacher son équipe de foot-salle lors d’un match important dont l’enjeu est une montée en division supérieure

« Algérie » (Nouar) from Jeremie Magar on Vimeo.

 

•             Sarah Eisa est née en Allemagne. Elle parle dans son entretien de l’origine palestinienne de son père. Presque oubliée pendant son enfance, elle explique pourquoi et comment elle la redécouvre depuis quelques années. Actrice de profession, on la voit en parallèle lors d’une séance de répétition de la pièce «Solitary Confinement » codirigée avec des acteurs irakiens.

« Palestine » (Sarah) from Jeremie Magar on Vimeo.

 

         •             Jérémie Magar est né en France de deux parents issus de l’exil : celui des républicains espagnols de 1939 et celui des juifs d’Égypte après la révolution Panarabe du général Nasser. L’an dernier, il est allé en Égypte engagé comme documentariste et s’est rendu une journée dans la ville originaire de sa famille: Alexandrie. Lors de cette excursion, il a demandé à un taxi de le conduire dans la ville à la recherche de la maison natale de son père. En parallèle de ces images, il raconte comment depuis dix ans la problématique de l’origine l’a fasciné sans qu’il puisse encore s’expliquer pourquoi.

« Égypte » (Jérémie) from Jeremie Magar on Vimeo.

Sur Jérémie, lire aussi « Alexandrie (Printemps 2013) »

Comments are closed.